Archive de août, 2005

Journal de bord 2005

par le 15 Août, 2005, catégorie Journal de bord 2005

Journal de bord 2005

 

27 mai 2005 5h00 AM: Mise à l’eau au Centre du Navigateur

Et oui, après des mois d’attente et de préparation, c’était enfin la première mise à l’eau de notre voilier ce matin au Centre du navigateur de Chicoutimi. C’était un grand moment. Stressant, car c’était de l’inconnu, mais intense.

Quand le Travel-lift a lâché ses sangles et que le voilier a commencé a flotter pour la première fois, ça a été un moment exaltant. On n’avait encore jamais conduit ce mastodonte de 12 000 Lbs. Mais, c’était un matin calme et idéal pour des novices comme nous.

Raymond (père d’Éric) était de l’équipage ce matin là et Pierrette (conjointe de Raymond), qui prenait les photos, est restée à terre pour venir nous chercher à La Baie. Nous nous sommes dirigés à la Marina de l’Anse-à-Benjamin à Ville de la Baie pour cette première journée. Première anecdote de la saison: le moteur a surchauffé et l’enrouleur a bloqué en même temps en arrivant à la Marina. Un peu nerveux, nous avons accosté à voile avec de l’aide et ce, sans égratignure. Trajet de 3 heures.

 

 

 

 

29 mai 2005: Marina de l’Anse St-Jean, notre port d’attache

Voici notre Marina! C’est à l’Anse St-jean dans la région de Petit-Saguenay. Nous étions les premiers arrivés. Des vrais fous!. L’Anse St-Jean est un lieu champêtre situé à mi-chemin entre La Baie et Baie Ste-Catherine. Cela nous permet d’être au cœur de l’aventure: proche des baleines, des bélugas, des phoques et du Fleuve St-Laurent.

C’était l’année des toutes premières expériences. Je voudrais bien ne pas dire comment fut mes premiers accostages, mais je ne peux passer à côté du fait que ce fut plutôt malhabile. Un bateau de 12 000 lbs, ça ne s’arrête pas en criant ciseaux!. Il faut aussi un certain temps avant de bien sentir son bateau dans tous ses mouvements.

 

 

 

 

3,4,5,11,12,13 juin 2005: Premières fin de semaine de plaisance: Baie Éternité

Hé oui, c’est enfin pour nous la première fois qu’on se fait plaisir avec notre rêve. Après des mois de préparation, une mise à l’eau qui nous a stressé, nous voilà en contact avec la nature à la découverte de ce que nous avons tant rêvé. Le décor est vraiment des plus beaux et on passe des heures à regarder les caps de rock de plus de 800 mètres de haut. C’est le fameux Cap trinité qu’on voit sur la photo dans un magnifique coucher de soleil.

C’était aussi notre première fois où on ouvrait vraiment les voiles. Nous avons fait du 7 nœuds (vitesse maximale que le bateau peut faire) à la sortie de Baie éternité et nous nous sommes fait peur avec deux empannages consécutifs (la grand voile qui change de bord brusquement) et une gîte (le bateau qui penche) qui dépassait nos limites quelque peu. Les genoux de Catherine claquaient à 20 degrés de gîte. Ses genoux était une alarme automatique de gîte!. Aujourd’hui, on sait que c’était rien, mais cette première fois fut pleine d’émotions.

Notre équipage avait un nouveau mousse à bord. Hé oui! notre chienne Maggie-Nautique qui nous accompagnait pour la première fois. On l’a surnommé ainsi suite à cette première fois là. Elle a super bien fait cela. Le chien nous oblige à sortir deux fois par jour avec le Zodiac pour aller sur la terre ferme. Avec toutes ces sorties, nous avons pu découvrir presque toutes les berges et plages du Saguenay qui sont des vrais petits coins de paradis.

 

 

 

 

 

 

19,20,21 juin 2005: Première fin de semaine à l’ancre à l’Anse St-Etienne (Petit-Saguenay)

C’est une année avec plein de premières fois. Cette fin de semaine là, c’était l’étape de dormir à l’ancre. C’est pour un navigateur une grande étape. Plusieurs en parle comme étant très stressant et même que certain ne parviennent jamais à surmonter leur appréhension de laisser leur sécurité au soin d’un câblot d’ancre. Bien sûr, étant jeunes et naïfs, on veut essayer cela la 3ième fin de semaine qu’on a un bateau. Nous savions que se serait stressant, mais l’équipage tout entier (Éric, Cath et Maggie) se concerte et on décide qu’il faut le faire un jour ou l’autre et que plus tôt sera le mieux.

Il y a deux aspects qui sécurise un bon mouillage. Le premier est l’ancrage lui-même. Avoir un bonne technique d’ancrage et être sûr que l’ancre est bien mise et ne décrochera pas. Pour ce faire, il y a plusieurs choses à considérer: bien choisir l’endroit où jeter l’ancre, le type fond, le type d’ancre, la façon de déposer l’ancre au fond, la façon de faire entrer l’ancre dans le fond, et pour terminer, le calcul de la longueur totale du câblot à mettre selon la profondeur de l’eau et la marée. Une fois tout cela bien fait, on se couvre les fesses par le deuxième aspect: une alarme GPS et un diamètre (notre zone d’évitage autour de l’ancre) qui crira si l’on chasse (si l’ancre décroche).

Et comment cela s’est-il passé? Pour ce qui est de l’ancrage lui-même, cela s’est relativement bien passé et ça a été assez rapide. Ensuite, il nous a fallu mettre l’alarme du GPS et la tester. Cette dernière partie nous a pris presque deux heures avant d’être sûr que tout marchait bien. Ensuite, c’était le pire! On se couche et on fait confiance …. Nous avons mis notre cadran toutes les deux heures pour aller voir si on était toujours au bout de l’ancre et au même endroit. Mais la nuit, on voit rien, donc on peut pas se sécuriser à l’œil. Il fallait se valider de l’intérieur du bateau par notre position sur la carte du GPS. Bref, cette nuit là a été courte en sommeil, mais tout c’est super bien passé. Le lendemain matin, on s’est levé avec un super soleil et on a tout de suite oublié la nuit qu’on avait passée car, nous avions survécu à notre première nuit à l’ancre !!! Toutes les nuits suivantes (en l’occurrence 32 fois) du reste de l’été ont été très reposantes et sans stress. Je vous mets une photo en noir et blanc de l’endroit de ce mouillage : deux kilomètres de sable qui s’étend sur presque un kilomètre vers le large.

 

 

 

 

26 au 30 juin 2005: Flotille de 10 voiliers: La Grande virée 2005 Anse St-Jean/St-Jean-Port-Joli

Il est maintenant temps d’ouvrir encore plus nos ailes: Aller sur le fleuve St-Laurent. Deux chances se sont offertes à nous. La première: à chaque année, l’Escadrille canadienne de plaisance du Saguenay/Lac St-Jean (ECP) organise ce qu’elle appelle une « Grande Virée » ouverte à tous. C’est un voyage organisé et bien encadré vers un destination X dans le but de démystifier le fleuve St-Laurent et permettre à ceux qui sont moins expérimentés d’acquérir de l’expérience dans un cadre rassurant. La deuxième chance qu’on a eu, c’est qu’un instructeur d’expérience des ECP qui a son bateau sur le Lac St-Jean se cherchait une place pour être de la partie. C’est nous qui lui avons offert une place à bord en premier (par un bon contact). C’est Eric Bouchard du voilier TOUTI qui navigue depuis 10 ans et qui fait de la course sur le fleuve avec une équipe de 8 sur un voilier de course basé à Québec.

Parcours: Anse St-Jean, Cap-à-l’aigle (Malbaie), St-Jean-Port-Joli (photo qui montre la boue), Cap- à-l’aigle, Tadoussac et retour à l’Anse St-Jean, le tout effecté en 5 jours. Tout c’est bien passé cette semaine là. Nous avons appris vraiment énormément avec Eric Bouchard sur notre bateau. Nous avons pu confirmer ou modifier plusieurs de nos interrogations et incertitudes. Selon nous, nous avons pu prendre un an d’avance cette semaine là en expériences et connaissances grâce à la présence d’un expert à bord.

Il y a eu quelques péripéties, comme notre voilier qui a piqué sa quille deux pieds dans la vase à St-Jean-Port-Joli(sans aucun souci pour le bateau, mais de l’inquiétude pour le capitaine), des vagues désordonnées de 6 pieds (quelques unes à 8 pieds) dans le coin de l’Île-aux-coudres (nous avons eu le mal de mer et Éric P.a restitué son déjeuner !!!), et de superbes journées ensoillées à voile.

 

 

 

 

Vacances d’été 2005 sur le St-Laurent (mi-juillet à mi-août 2005)

Parcours: Anse St-Jean, Grandes-Bergeronnes, Parc du Bic, Rimouski, Matane, Anse St-Pancrasse (Baie-Comeau), Havre-Colombien (Forestville), Grandes-Bergeronnes et retour à l’Anse St-Jean pour fermer la boucle. Ce fut un voyage formidable, le beau temps était au rendez-vous. Nous n’avions aucunement l’intention de faire tout ce trajet au départ. Notre objectif au début était Rimouski, mais rendu là, pourquoi pas aller un peu plus loin, puis encore un peu plus loin….  Des cargos, des baleines, des vagues de 6 à 8 pieds, un bon souper de homard, de l’expérience quoi…!!!

Notre coup de cœur du voyage: Anse St-Pancrasse près de Baie-Comeau. Regardez sur la photo, on voit la configuration de l’anse et le fleuve au loin à droite. On voit aussi notre bateau seul en bas au milieu de l’anse. C’est un superbe endroit à l’abri et bien protégé. Pour s’y rendre, on venait de traverser de bord en bord le fleuve (10 heures de navigation) dans 6 à 8 pieds de vagues. Nous étions bien content de pouvoir s’y reposer à l’abri durant deux jours. On y a vu une grue de Canada et un faucon pêcher. Nous avons fait une excursion à pieds pour monter en haut des caps. Maggie n’a pu se baigner, car il y a paraît-il des requins dans cette anse !!!

Durant le trajet Baie-Comeau/Forestville qui a pris 11h00, le Capitaine a été très malade durant une dizaine d’heures (6-8 pieds de vagues encore), et pour la première fois, la responsabilité du bateau, du tracé de la route et de la sécurité a bord revenait entièrment à Catherine. Elle appréhandait ce moment depuis longtemps et elle savait que cela pourrait arriver, car le Capitaine a le mal de mer beaucoup plus facile qu’elle. Catherine a fait cela comme une pro et elle a même eu une promotion suite à cela : Capitaine second ! Le Capitaine lui, s’en est bien remis…

 

 

 

 

Ce fut un voyage qui nous a donné de l’expérience et beaucoup d’assurance. Cela nous a rapproché du fleuve et de l’estuaire du St-Laurent et a confirmé notre passion pour les grands voyages et l’air salin. Et de retour dans le coin des Grandes-Bergeronnes et Tadoussac, on se sentait chez nous.

Commentaires fermés sur Journal de bord 2005 plus...

Articles par catégories

Calendrier des articles

août 2005
D L M M J V S
« Sep   Sep »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031